Voyage et arrivée au Canada

Embarquement

Mon vol était prévu pour 11h40. Arrivés avec mes parents à Charles de Gaulle vers 8h30, nous avions un moment. Le temps d’enregistrer les bagages, boire un café, faire les « au revoir », passer le contrôle de police (où l’on doit à peu près tout enlever : chaussures, ceinture, lunettes, sortir tous les appareils électroniques …), acheter un livre (Next de Michael Crichton), il me reste encore une vingtaine de minute avant le début de l’embarquement. 1/2h plus tard l’embarquement commence. 1/2h de plus et je suis dans l’avion. Au bout d’un moment, on nous annonce qu’une personne ayant enregistré un bagage ne s’est pas présentée à l’embarquement. Ils doivent donc retrouver le bagage pour le sortir de l’avion.

A bord de l'avion

A bord de l'avion

Finalement nous décollons à 12h30. Vol sans histoire. Un peu secoués pendant la phase d’ascension puis petite zone de turbulences au dessus de l’Atlantique et deuxième période de turbulences plus longue (1/2h) et plus pénible en arrivant au dessus du Canada. L’avion ne possédant pas les nouveaux aménagements d’Air Canada, Nous n’avions pas d’écrans individuels mais de petits écrans répartit au dessus des siéges centraux. J’ai regardé le premier film (21) qui m’a rappelé la partie théorie des jeux de mes cours de recherche opérationnelle ! Je n’ai pas vraiment regardé les deux autres films qui n’étaient pas passionnant. Nous avons eu droit à plusieurs boissons (vin français inclus), un repas et un snack pendant le vol. 13h45 (heure canadienne), on nous annonce que nous allons atterrir à 14h02 soit quelques minutes avant l’heure d’arrivée initialement prévue.

Vue du hublot

Vue du hublot

En observant le paysage depuis l’avion, je constate immédiatement la différence dans l’organisation de l’espace par rapport à ce que l’on peut voir en Europe. Des routes parfaitement rectilignes sur des kilomètres, des quartiers résidentiels constitués de petites maisons entourant des buildings le tout dans une disposition très géométriques, des golfs, des terrains de base-ball, … Toronto vu du ciel est une très grande ville dominée par la CN Tower (553m, 2e immeuble le plus haut au monde).

Atterrissage, descente de l’avion (1er contrôle de police), passage aux douanes, tout cela est fait assez rapidement. Je me dirige donc vers le tapis par lequel doivent arriver les bagages. Après avoir attendu déjà pendant un moment, on nous annonce qu’ils ont un problème avec une porte de l’avion et que nous allons devoir attendre encore pour les bagages. Un long moment plus tard, les premiers bagages arrivent. Ils me faut attendre encore quelques temps avant de voir les miens arriver (notre avion était plein et a une capacité de 274 passagers). Autre contrôle de police et je me retrouve dans le hall du terminal de l’aéroport. Et là je me rends compte que je n’ai pas vu de personne de l’immigration pour établir mon permis d’études. Direction le bureau d’informations, 3 étages en ascenseur, plusieurs centaines de mètres plus loin (avec mes 50kg de bagages) je trouve enfin le bureau d’immigration. 1/2h plus tard, j’en ressort avec mon permis d’étude. Je me dirige vers le bureau de la société qui s’occupe des navettes vers Waterloo. 5 minutes plus tard le chauffeur m’appelle. C’est un gros véhicule dans lequel nous sommes une dizaine.

Bien sûr ce n’est pas la bonne heure pour quitter Toronto (16h30), nous avons pas mal de bouchons. Ca me permet d’observer les particularités automobiles du Canada : beaucoup de grosses voitures (même dans Waterloo, je n’ai pas vu de petite voiture taille Clio), dépassement par la droite et la gauche, respect aléatoire des limites de vitesse (nous roulions à un bon 130 sur une route limitée à 100 et nous n’étions pas les seuls). Nous arrivons finalement à Waterloo. Je suis le 2e passager à être déposé. 45 Westmount Road, un immeuble. Je rentre à l’intérieur, vois une liste de noms mais pas celui de ma proprio. Quelqu’un d’autre arrive. Je parle avec lui, il me pose rapidement la question si je suis français (je crois que j’ai encore des progrès à faire avec mon accent) et continue la conversation en français. Tout d’un coup je me rends compte que nous sommes 45 Westmount Road North et mon logement est situé 45 Westmount Road South. Heureusement ce n’est pas loin mais il m’emmène même en voiture. J’arrive donc à la bonne adresse. Une maison. La proprio est là, me montre ma chambre, me fais faire le tour de la maison. Plutôt sympa. Nous serons 4. Pour l’instant, je suis tout seul. Elle m’explique où je peux trouver à manger et propose de revenir le lendemain pour régler les détails. Un repas et une douche plus tard, il est 20h30 ma journée de 22h s’achève.

Publicités

Une réflexion sur “Voyage et arrivée au Canada

  1. François dit :

    « En observant le paysage depuis l’avion… »

    Tu veux dire que tu as fait preuve d’eurovision en observant Waterloo ? Normal, ce n’est pas le B.A-BA que tu dois apprendre mais l’AB-BA !

    Bonne continuation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s